Importer
& Exporter

drapeau Suisse Suisse : Les procédures douanières

 

Les procédures douanières

Les procédures d'importation
Les marchandises destinées à l'importation permanente en Suisse doivent être livrées à un bureau de douane suisse et déclarées pour le dédouanement.

Les documents suivants doivent accompagner les produits:
• Factures
• Certificats d'origine
• Autorisations / Certificats
• Confirmations officielles
• Certificats d'analyse
• Bons de livraison
• Manifestations de fret
• Certificats de poids
• Instructions d'évaluation

La Suisse utilise un système de déclaration en douane électronique appelé « e-dec » par lequel les formulaires de déclaration en douane peuvent être soumis. Le responsable de la déclaration doit être habilité au dédouanement électronique par la direction générale des douanes.
Pour plus d'informations, reportez-vous à la section « Procédure d'importation » sur le site Internet de l'Administration fédérale des douanes.
Les procédures spécifiques à l'importation
Pour l'importation d'animaux et de produits animaux (y compris les poissons et les abeilles), des certificats sanitaires spéciaux, estampillés par les autorités compétentes du pays d'origine, sont nécessaires. Les certificats phytosanitaires officiels du pays d'origine doivent accompagner les envois de certains légumes, fruits frais et plantes sauvages.
L'importation, l'exportation ou le transit de certaines marchandises sont interdits ou limités pour des raisons de sécurité, de propriété intellectuelle ou de protection de la santé, des raisons environnementales et culturelles, etc. Pour une liste des marchandises interdites, reportez-vous à la page dédiée du site Internet de l'Administration fédérale des douanes.
Importer des échantillons
Le régime de l'admission temporaire est destiné aux marchandises étrangères qui ne sont utilisées en Suisse que pendant une période limitée et qui ne doivent pas être mises en libre pratique. Pour pouvoir bénéficier de la procédure d'admission temporaire, les conditions de base suivantes doivent être remplies:

  •     les marchandises doivent être destinées à la réexportation.
  •     les marchandises peuvent être identifiées.
  •     les marchandises seront réexportées telles quelles. Seules les mesures d'entretien des biens pendant l'admission temporaire sont autorisées.


L'utilisation prévue des marchandises détermine si la procédure d'admission temporaire est autorisée et quelles formalités doivent être accomplies. Exemples: expositions, tests, essais, événements sportifs, équipement professionnel et équipement des entrepreneurs.

En particulier, les documents douaniers suivants sont disponibles pour le traitement de la procédure d'admission temporaire:

  •     Déclaration en douane pour l'admission temporaire ZAVV: peut être utilisée en principe lorsque la procédure d'admission temporaire est autorisée.
  •     Carnet ATA: peut être utilisé lorsque l'admission temporaire est autorisée en vertu de la Convention d'Istanbul.


Pour plus d'informations, reportez-vous à la page dédiée du site Internet de l'Administration fédérale des douanes.

 

Les droits de douane et les taxes à l'importation

Le seuil douanier (à partir duquel des droits de douane sont exigés)
La limite hors TVA pour les achats est de 300 CHF. Elle est basée sur la valeur totale de toutes les marchandises, y compris l'alcool et les produits du tabac.
Pour une liste complète des indemnités hors taxes, cliquez ici.
Le droit de douane moyen (hors produits agricoles)
En 2018, le taux appliqué moyen pondéré en fonction des échanges était de 2%, selon l'OMC, alors que le taux moyen simple de la nation la plus favorisée (NPF) était de 6,0%. Alors que les produits non agricoles des pays NPF n'étaient soumis qu'à un taux de droit moyen simple de 1,7% en 2018, des droits de 32,4% étaient appliqués aux produits agricoles et atteignaient 138,9% pour les produits laitiers. Les produits agricoles qui ne sont pas produits en Suisse ont généralement des tarifs plus bas, comme le café et le thé (3,7%) ou le poisson et les produits de la pêche (0,2%).
Les produits soumis à des droits de douane plus élevés
Produits laitiers (138,9% - OMC)
Les produits soumis à des droits de douane moins élevés
La majorité des marchandises importées de l'Union européenne, de l'Association européenne de libre-échange et d'autres partenaires avec lesquels la Suisse a conclu des accords de libre-échange bilatéraux sont importées en franchise de droits.

Dans le cadre du système de préférences généralisées (SPG) en faveur des pays en développement, la Suisse accorde des tarifs préférentiels pour les produits originaires des pays en développement, en particulier dans le domaine des produits industriels (chapitres 25 à 97 du SH, à l'exception de la plupart des textiles ).
La classification douanière
La Suisse adopte le Système harmonisé (SH) pour le classement personnalisé. La liste peut être consultée ici.
La méthode de calcul des droits de douane
La Suisse applique le système de tarifs harmonisés. Les droits de douane sont en général prélevés en francs suisses CHF sur la base du poids (e.g. par 100 kg de poids brut), à moins qu’une autre méthode de calcul soit spécifiée dans l’administration douanière (par mètre, par unité, par litre). Le poids brut comprend le poids des marchandises plus le poids du conditionnement.

Pour une description détaillée des bases d'imposition douanière, cliquez ici.

La méthode de paiement des droits de douane
Les agences de dédouanement, les transitaires ou les sociétés de logistique chargées des formalités douanières paient généralement les droits et la TVA lors du passage de la frontière et facturent ensuite le coût total et les frais de service au client.
Les taxes à l'importation (hors taxes à la consommation)

Les autres taxes à l'importation comprennent:

  •     Taxe sur la valeur ajoutée
  •     Droits d'alcool et frais d'élimination prépayés
  •     Droit sur le tabac
  •     Frais de véhicules lourds liés au kilométrage et forfaitaires
  •     Devoir automobile
  •     Taxe sur les huiles minérales
  •     Frais incitatifs sur les composés organiques volatils (COV)
  •     Frais incitatifs CO2
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Juin 2022

Mentions légales   ·   Politique de cookies    ·   Traitement des données personnelles    ·   Support technique   ·   Plan du site   ·   Préférences cookies

Site réalisé par Export Entreprises

Prendre un rdv Une question ? Accéder à la démo Newsletters